Chronique sociale
Chronique sociale
Nous vous aidons à comprendre le monde
Image
Fondée à Lyon en 1892, Chronique sociale s'est préoccupée dès ses origines
de sensibiliser aux évolutions de la société et de suggérer une organisation
de la vie collective, plus solidaire et plus respectueuse des personnes.

Chronique sociale
Image
Votre panier est vide
Image
Mon compte
Image
Image
Précédent  < | | | | | Image...Image | Image187Image | Image188Image | Image189Image | Image190Image | Image191Image | Image192Image | Image193Image | Image194Image | Image195Image | Image...Image Suivant

La vie quand même
Survivre et renaître après la mort de son enfant

Auteur(s) : Gentil-Baichis (de) Élisabeth et Éric / 
Nombre de pages : 160 p.
Format : 15 x 22 cm
ISBN : 978-2-85008-980-0

Prix unitaire TTC : 14,00 €


4e de couverture  |  Les auteurs
4e de couverture
La vie quand même

Survivre et renaître après la mort de son enfant
Comment vivre après la mort de son enfant ? Comment accepter qu'il ait mis fin à ses jours ? Comment se relever après le passage du tsunami ? Le couple va-t-il imploser ou poursuivre sa route ? Quelles réponses donner à ses autres enfants ? Comment résister à la pulsion de rejoindre l'enfant disparu ? La vie peut-elle reprendre son cours et peut-on à nouveau connaître le plaisir, rire et vivre comme tout le monde ? Comment apprivoiser la lancinante question du « pourquoi » et accepter de ne jamais connaître la réponse ?
Élisabeth et Éric abordent toutes ces questions sans fausse pudeur, de façon émouvante et profonde, au travers d'un témoignage écrit à deux voix. Œuvre originale, ce récit et les réflexions partagées, visent à la fois, un public touché par le deuil, les professionnels de l'accompagnement et aussi toutes les personnes en quête d'humanité et de sens.

« Mon unique regret finalement et il est de taille, c'est de ne pas avoir été là le jour où tu as décidé de partir, pour te donner la main et te dire : “Confiance Camille, tu vas y arriver, le passage de l'enfance à l'âge adulte va bien se passer. Tout ce que tu traverses, tes déceptions amoureuses, les échecs et tes états d'âme, sont dans l'ordre des choses et tu verras, même si c'est difficile, après tu trouveras la paix.” » - Éric

« Il n'y a ni courage, ni lâcheté, ni grandeur, ni égoïsme à mettre fin à ses jours. Un jour, on lâche prise, on met les bouts, on hisse la grand-voile, on se tire, on se casse, on s'arrache, on se taille, on fiche le camp, on se carapate, on s'enfuit, on se supprime, on disparaît, on fait le grand saut, on tire sa révérence. Pourquoi ? Pourquoi ce jour-là, cette nuit-là ? Pourquoi est-on incapable d'en parler à quelqu'un ? » - Élisabeth

Précédent  < | | | | | Image...Image | Image187Image | Image188Image | Image189Image | Image190Image | Image191Image | Image192Image | Image193Image | Image194Image | Image195Image | Image...Image Suivant
Chronique sociale
Chronique sociale
Chronique sociale
Chronique sociale
Crédits
Powered by WysiUp
Image
Image
Chronique sociale - 1, rue Vaubecour - 69002 LYON - Téléphone : 04 78 37 22 12 - Télécopie : 04 78 42 03 18 - Siret 973 500 242 00035

Image
Haut de la page
Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de connexion et fournir une connexion sure, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter le contenu à vos centres d'intérêt. Cliquez sur OK et continuer pour accepter les cookies et poursuivre directement sur le site. En savoir plus