Chronique sociale
Chronique sociale
Nous vous aidons à comprendre le monde
Image
Fondée à Lyon en 1892, Chronique sociale s'est préoccupée dès ses origines
de sensibiliser aux évolutions de la société et de suggérer une organisation
de la vie collective, plus solidaire et plus respectueuse des personnes.

Chronique sociale
Image
Votre panier est vide
Image
Mon compte
Image
Toutes les nouveautés
Image
Image
Précédent  < Image1Image | Image2Image | Image3Image | Image4Image | Image5Image | Image6Image | Image7Image | Image8Image | Image...Image Suivant

Migrants, incarner les valeurs humaines
Mondialiser l'hospitalité

Auteur(s) : Pouget Pierre-Marie
Niveau de lecture : L'essentiel
Nombre de pages : 112 p.
Poids : 0,164
Format : 15 x 22 cm
ISBN : 978-2-36717-347-4
Thèmatique : Travail social

Prix unitaire TTC : 12,00 €



4e de couverture  |  L'auteur
4e de couverture
Migrants, incarner les valeurs humaines

Mondialiser l'hospitalité
Que pensez-vous de cet afflux de migrants, me demande-t-on quelquefois d'un air inquiet. Mes interlocuteurs ont peur de tous ces étrangers qui viennent frapper à la porte de leur pays. Ils défendent leur droit d'être chez eux, de distinguer entre les vrais et les faux migrants. Ils ne veulent pas se laisser envahir. Comment répliquer à ces vues simplistes, répandues et entretenues par l'idéologie dominante des États-Unis, du Canada, des Pays de l'Union européenne, de la Suisse... ?
La première partie décrit le phénomène actuel des migrations dans le monde. Cette présentation est accompagnée de remarques sur les droits humains trop souvent bafoués.
La deuxième partie médite sur la profondeur éthique de l'altérité de l'autre, sur la responsabilité originaire à son égard. Le migrant nous appelle à incarner nos valeurs, celles de la responsabilité envers l'autre, qui l'accueille et l'aide en fonction de ses besoins. L'hospitalité devient la notion-clé de l'attitude envers les migrants. Elle nous fait prendre conscience que nous sommes tous des hôtes de passage. Elle revêt une valeur universelle qui, aujourd'hui, signifie qu'il faut humaniser la mondialisation en mondialisant l'hospitalité. Nos replis identitaires s'écroulent, selon que nous souscrivons à la dynamique de la mondialisation de l'hospitalité. Les personnes retrouvent leur valeur intrinsèque et incommensurable dont les prive la culture de marché.
La troisième partie clôt le livre par le droit de chacune et de chacun de pouvoir circuler librement sur toute la planète et donc par une critique du droit de fermer les frontières, qui ne sauraient l'être que dans des conditions exceptionnelles très précises : seulement lorsqu'il existe de sérieuses probabilités que l'ordre public soit mis en danger.

Précédent  < Image1Image | Image2Image | Image3Image | Image4Image | Image5Image | Image6Image | Image7Image | Image8Image | Image...Image Suivant
Chronique sociale
Chronique sociale
Chronique sociale
Chronique sociale
Crédits
Powered by WysiUp
Image
Image
Chronique sociale - 1, rue Vaubecour - 69002 LYON - Téléphone : 04 78 37 22 12 - Télécopie : 04 78 42 03 18 - Siret 973 500 242 00035

Image
Haut de la page