Chronique sociale
Chronique sociale
Nous vous aidons à comprendre le monde
Image
Fondée à Lyon en 1892, Chronique sociale s'est préoccupée dès ses origines
de sensibiliser aux évolutions de la société et de suggérer une organisation
de la vie collective, plus solidaire et plus respectueuse des personnes.

Chronique sociale
Image
Votre panier est vide
Image
Mon compte
Image
Image
Précédent  < | | | | | Image...Image | Image7Image | Image8Image | Image9Image | Image10Image | Image11Image | Image12Image | Image13Image | Image14Image | Image15Image | Image...Image Suivant

L'enfant meurtri
S'en sortir sans rancune

Auteur(s) : Le Thi Mui Genny
Co-éditeur(s) : EVO
Nombre de pages : 160
Poids : 245 g
Format : 16x22 cm
ISBN : 978-2-85008-174-4
Thèmatique : Développement personnel

Prix unitaire TTC : 13,70 €

Une enfance marquée par les brimades, le viol, la privation. Souffrance et rage de vivre. S'en sortir sans rancune.
4e de couverture  |  L'auteur
4e de couverture
L'enfant meurtri
S'en sortir sans rancune

L'histoire commença le 17 novembre, ou le 18, ou le 19 ou le premier, qui sait ?... Un anniversaire marquera désormais, chaque année, qu'une femme m'a donné la vie, la folie, la mort, l'abandon. C'était donc cela la vie ?!...

Quelle amertume de ne point se rappeler les premières années de sa vie, quand on est un enfant abandonné. Quelle souffrance d'avoir été une enfant recueillie par des familles adoptives pour subir brimades, inceste, viol, privation, bastonnade et autres.

Perdue dans les détails d'une vie broussailleuse, où les souvenirs agréables, mais surtout douloureux, vont et viennent dans ma tête ?... Ils s'entremêlent... Ils s'enlacent... Telle une boule, un boulet qui roule, me tiraille, me tenaille. Le fardeau est trop lourd et le piège de la souffrance si intense qu'il me faut u plus tôt démêler, débroussailler, déverser, remettre de l'ordre dans ces événements, avant de toucher les bas-fonds de la folie. Je suis lasse de faire semblant de rire et de sourire.

L'agressivité qui me ronge est si maladroitement contenue ! Cet écrit sera sans doute une solution pour vivre et non “végéter”... C'est un droit à la parole que je m'octroie : un droit à l'existence.

J'avais de la colère, de la rancune contre “ceux” qui m'avaient fait mal ; écrire me défoulait, puis peu à peu je classais, je reclassais, j'ajustais, j'organisais, je mettais de l'ordre dans les événements de ma vie. Je structurais une forme, le temps et les alignais, c'est ainsi que je saisissais le sens de mon histoire. Il me restait à l'accepter pour m'accepter. Pour m'en sortir sans rancune.

Précédent  < | | | | | Image...Image | Image7Image | Image8Image | Image9Image | Image10Image | Image11Image | Image12Image | Image13Image | Image14Image | Image15Image | Image...Image Suivant
Chronique sociale
Chronique sociale
Chronique sociale
Chronique sociale
Crédits
Powered by WysiUp
Image
Image
Chronique sociale - 1, rue Vaubecour - 69002 LYON - Téléphone : 04 78 37 22 12 - Télécopie : 04 78 42 03 18 - Siret 973 500 242 00035

Image
Haut de la page